MISSION EN ENTREPRISE ET THÈSE PROFESSIONNELLE

La formation théorique et méthodologique prépare à la mission en entreprise. Cette formation permet à l’étudiant d’acquérir des connaissances et un savoir-faire directement utilisables sur le terrain qu’il met en pratique lors de sa mission.

La durée d’au moins 5 mois de la mission est suffisante pour créer les conditions d’un apprentissage efficace et reconnu.

Cette mission peut se dérouler en France ou à l’étranger, dans des entreprises industrielles, des entreprises de services ou même des organismes internationaux.

Vous pouvez télécharger ici les résumés des missions industrielles des promotions 2017-2018,  2016-2017,  2015-2016 et 2014-2015.

ACCOMPAGNEMENT DE LA MISSION

Pour assurer la réussite de la mission industrielle, deux tuteurs suivent le stagiaire :

    • un tuteur praticien expérimenté et disponible dont le rôle est de définir la mission puis d’aider et d’orienter le stagiaire dans ses multiples démarches sur le terrain ;
    • un tuteur académique garant, avec le responsable pédagogique de la formation, de la cohérence de la mission avec les objectifs du Mastère. Il conseille le stagiaire par de fréquentes rencontres et l’aide lors de la préparation de la rédaction et de la soutenance de la thèse professionnelle.

RÉMUNÉRATION PENDANT LA MISSION

Pendant la mission industrielle, les étudiants peuvent percevoir une rémunération mensuelle (moyenne) de 1 000 €.

THÈSE PROFESSIONNELLE

Au sein du Mastère Spécialisé MISL, la notion de « thèse professionnelle » est répartie sur tout le cursus et se divise en deux modalités pédagogiques distinctes :

  1. La première modalité est la réalisation d’un mémoire d’analyse scientifique réalisé généralement en trinôme, durant les six premiers mois de la scolarité.
    Ce mémoire porte sur des thématiques de recherche relatives aux systèmes industriels et logistiques proposées par le corps professoral du MS MISL. L’objectif est, d’une part, de permettre aux étudiants du MS MISL de conduire un raisonnement inductif associant rigueur scientifique, vertus du doute et capacité à se remettre en question, et, d’autre part de leur proposer un contact direct et significatif avec l’univers de la recherche. Ce travail est réalisé sous tutorat académique, s’appuie sur des outils bibliographiques scientifiques modernes, afin de conduire les étudiants à rédiger un rapport au format  d’un article de recherche académique (en anglais), qui est soumis, après avis du corps professoral, à une conférence scientifique du domaine. Dans ce lien vous trouverez un exemple de mémoire scientifique.
  1. La deuxième est un rapport professionnel de synthèse de la mission réalisée en entreprise à rendre à la fin de cette dernière. Il est complété par une soutenance orale d’une heure.
    Ce rapport doit rendre compte de la problématique traitée en entreprise, des enjeux associés, du périmètre adressé, de la méthodologie utilisée, des résultats concrets obtenus en se concluant par une analyse critique du déroulement du projet. Ce rapport de synthèse professionnel doit permettre à l’entreprise d’accueil de disposer d’une documentation utile afin de poursuivre les travaux engagés.
%d blogueurs aiment cette page :